Informatique

Comprendre les principes de base de l’étalonnage de couleur

étalonnage de couleur

Dans le secteur du cinéma, la qualité des images est importante. Voilà pourquoi il est indispensable de comprendre les secrets de l’étalonnage. C’est une technique qui consiste à uniformiser la qualité des images afin d’accorder aux vidéos un aspect plus moderne et des couleurs plus attrayantes. Plus de détails ici.

Un éditeur de vidéo pour réaliser l’étalonnage de couleur

L’étalonnage de couleur permet de mesurer les différentes nuances qui interviennent successivement dans une vidéo. Pour réussir cette opération, vous devez vous servir d’un éditeur de vidéo. C’est un logiciel dont le rôle est de dissimuler les imperfections observées sur les images grâce à l’utilisation des filtres.  

A lire en complément : OVH Mail pour entreprises : messagerie sécurisée et performante

L’éditeur permet de mettre en place un style singulier qui accorde plus d’attractivité à votre vidéo. Par ailleurs, il est possible qu’au moment du choix, vous éprouviez des difficultés. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous servir de Resolve égaliser niveau. Grâce à cet outil, les professionnels améliorent les effets visuels en ajoutant des filtres couche par couche.

Les outils d’analyse à connaître

Si vous désirez comprendre les principes de base de l’étalonnage de couleur, vous devez maîtriser les outils d’analyse. Il s’agit entre autres des éléments suivants :

A voir aussi : Outils collaboratifs 2023 : optimisez votre travail d'équipe en ligne

  • le moniteur ;
  • le code de couleur ;
  • l’oscilloscope encore appelé vectorscope.

Le premier outil sert à donner une bonne luminosité à votre vidéo. Le second quant à lui permet de visualiser les différentes composantes du montage. De son côté, le vectorscope fournir des informations plus précises sur les propriétés de couleur d’une image.

Ajuster la tonalité de la vidéo

étalonnage de couleur

Lors de l’étalonnage de couleur, il est indispensable de contrôler la tonalité de la vidéo. Cette opération se dénomme la balance des blancs. Si vous utilisez certains éditeurs de vidéo comme Resolve égaliser niveau, vous avez plus de facilité.

Grâce à cette tâche, vous pouvez répartir le blanc et le noir. En effet, le blanc apporte de la vitalité à votre production, tandis que le noir met l’accent sur les différences. En ajustant la tonalité de la vidéo, le blanc, le noir et les ombres sont revus.

Ajuster la luminosité des contenus

Pour réussir l’étalonnage de couleur, vous devez apprendre à ajuster la luminosité des vidéos. Bien que cette tâche soit possible en amont lors de la prise des images, c’est important de procéder à un réajustement. Les fonctionnalités de l’éditeur de vidéo peuvent vous permettre d’y arriver.

Ainsi, avec Resolve égaliser niveau, vous avez la capacité d’assombrir ou d’éclaircir les différents contenus. Il s’agit ici d’une étape plus technique. Pour cela, vous pouvez vous servir de différents appareils pour avoir un résultat satisfaisant. N’hésitez pas non plus à solliciter les services d’un professionnel si vous avez des difficultés.

Corriger les imperfections

Pour maîtriser les principes de base de l’étalonnage, vous devez aussi vous intéresser à la correction des imperfections. Au cas où vous auriez observé des défauts, appliquez un masque au niveau de la zone concernée. De plus, la luminosité peut créer des effets indésirables sur la peau des acteurs.

Le logiciel de montage que vous utilisez peut servir à cela. Cependant, vous pouvez utiliser un logiciel plus professionnel comme Resolve égaliser niveau. Une fois toutes ces étapes prises en compte, ajoutez des effets visuels pour apporter plus de style à votre production.

La gestion des contrastes et des niveaux de noir

La gestion des contrastes et des niveaux de noir est un aspect essentiel de l’étalonnage des couleurs. Effectivement, ces éléments permettent d’apporter du dynamisme et de la profondeur à une image. Les contrastes sont déterminés par la différence entre les tons clairs et les tons foncés présents dans une scène. Ils peuvent être ajustés lors de l’étalonnage afin d’obtenir un rendu plus équilibré.

Pour optimiser les contrastes, vous devez régler l’image. Si celle-ci est trop sombre ou trop lumineuse, il est nécessaire de régler les niveaux pour corriger cela. Les niveaux permettent effectivement d’ajuster le point le plus sombre (les ombres) ainsi que le point le plus clair (les hautes lumières) afin qu’ils correspondent aux valeurs souhaitées.

Dans certains cas, il peut aussi être pertinent d’utiliser des courbes pour affiner encore davantage les contrastes. Les courbes permettent une correction précise en agissant sur chaque ton présent dans l’image individuellement.

En ce qui concerne les niveaux de noir, ils jouent un rôle important dans la perception globale du contraste. Un niveau de noir correctement réglé garantit que toutes les informations situées dans cette zone restent visibles, sans pour autant apparaître bouchées ou sans détails.

Il est primordial de veiller à ne pas exagérer ces ajustements et à garder une approche mesurée, car un excès peut entraîner des effets indésirables tels que du bruit numérique ou une perte subtile mais significative des détails.

La gestion des contrastes et des niveaux de noir est une étape cruciale dans l’étalonnage des couleurs. En manipulant ces paramètres avec soin et précision, il est possible d’améliorer considérablement le rendu visuel d’une image en lui apportant du dynamisme et de la profondeur.

L’utilisation de filtres et de calques pour obtenir l’effet désiré

Une autre technique couramment utilisée dans l’étalonnage des couleurs est l’utilisation de filtres et calques. Ces outils sont particulièrement utiles pour obtenir un effet spécifique ou pour apporter une touche artistique à une image.

Les filtres permettent d’ajuster la température de couleur, ce qui peut s’avérer très pratique lorsque vous souhaitez créer une atmosphère particulière. Par exemple, en ajoutant un filtre chaud, vous pouvez donner à votre image une tonalité orangée chaleureuse, tandis qu’un filtre froid produira une ambiance plus froide et bleutée.

En plus des filtres traditionnels, tels que les filtres rouge, orange et bleu qui peuvent être placés devant l’objectif lors de la prise de vue réelle, il existe aussi des options numériques disponibles dans les logiciels d’étalonnage professionnels. Ces outils offrent un contrôle précis sur la température de couleur et permettent d’expérimenter différents looks sans avoir besoin de modifier physiquement votre équipement.

Quant aux calques, ils offrent encore plus de possibilités créatives. En superposant plusieurs calques avec différents réglages colorimétriques ou effets visuels sur une même image source, vous pouvez obtenir des résultats variés et originaux. Les calques peuvent aussi être utilisés pour ajuster sélectivement certaines parties d’une image tout en préservant le reste intact.

Vous ne devez pas altérer excessivement l’image originale. Vous devez toujours garder à l’esprit que le but de l’étalonnage des couleurs est d’améliorer et de sublimer une image, en respectant son essence artistique.

L’utilisation de filtres et calques dans le processus d’étalonnage des couleurs permet aux professionnels de la photographie ou du cinéma d’explorer leur créativité et d’obtenir les effets visuels souhaités. Ces outils offrent un contrôle précis sur la température de couleur et permettent d’ajuster sélectivement certaines parties d’une image pour obtenir des résultats variés. Toutefois, vous devez préserver l’intégrité artistique originale.